Grandir avec un livre, toute une histoire…

Petite, j’étais loin d’être une dévoreuse de livres. En revanche je me souviens parfaitement du premier livre que j’ai lu jusqu’à la dernière page sans l’aide de personne. Ce premier livre où il n’y avait que des mots et aucune image…

Le livre de quand j’étais petite

Pour ma part, il s’agissait d’un roman policier de la bibliothèque verte d’une mystérieuse femme nommée Caroline Quinn. On apprit plus tard que Caroline Quine (en anglais : Carolyn Keene) est le nom de plume d’un collectif d’auteurs américains sous lequel ont été publiées, en France, les séries Alice (Nancy Drew en anglais) et Une enquête des soeurs Parker (The Dana Girls en anglais), chez Hachette, dans la collection Bibliothèque Verte. À l’origine, les deux séries étaient éditées aux États-Unis par la maison Stratemeyer Syndicate.

Edward Stratemeyer, patron de la société d’édition Stratemeyer Syndicate, avait embauché divers écrivains pour rédiger des romans sur demande. Il leur fournissait les grandes lignes de l’intrigue principale puis vendait les romans finis à des maisons d’édition. En cela, Edward Stratemeyer était pionnier.

Les écrivains n’étaient au départ payés que 125 dollars par livre, et un contrat les obligeait à renoncer à tous droits sur leur travail et à garder secrètes leur collaboration et leur identité.

Dans les années 1980, grâce aux pressions de millions de fans qui cherchaient, depuis des dizaines d’années, à percer « le mystère Carolyn Keene », le Stratemeyer Syndicate finit par céder et révèle au public la véritable identité de l’auteur : c’est Mildred Wirt Benson (1905-2002), jeune femme de vingt-quatre ans, qui a écrit les vingt-huit premiers titres de la série. Puis Harriet Adams (1892-1981), la propre fille de Edward Stratemeyer, a pris la relève. Depuis la mort de cette dernière en 1981, bien d’autres « ghostwriters » (écrivains fantômes) ont pris part à l’écriture de la série Nancy Drew, parmi lesquels : James Duncan Lawrence, Nancy Axelrod, Priscilla Doll, Charles Strong, Alma Sasse, Wilhelmina Rankin, George Waller Jr., Margaret Scherf, et Susan Wittig Albert.

Voilà pour la petite histoire du premier livre de ma vie…

Place aux autres…

Et vous, quel est le livre qui vous a marqué, celui qui vous a accompagné, le premier que vous avez terminé dans votre jeunesse… Votre plus beau souvenir avec un livre… ?